Beaucoup de Russes, il est vrai, affirment que toute espèce de «cléricalisme» est incompatible avec la Russie, incompatible avec l'orthodoxie orientale.
Les plus élémentaires de toutes les libertés, celle du domicile, celle d'aller et de venir, n'existent piger, spion cams pas pour le Juif.
La liturgie de cette nuit de PAques peut fournir un exemple du symbolisme historique habituel au' rite gréco-russe.Les prétextes étaient plausibles : la Moscovie, démesurément agrandie sous les derniers tsars, était trop vaste pour que son Église pût être gouvernée des rives du Bosphore ; Constantinople était tombée sous le joug des Turcs et son patriarche sous la dépendance du sultan.Ces tournées paroissiales, qui se répètent plusieurs fois par an, sont une des causes de la déconsidération du clergé, moins pour cette sorte de mendicité solennelle que pour les circonstances qui l'aQCompagnent.A la Bourse de Pétersbourg il y avait naguère un banc appelé banc des skoptsy.Les terres de ces rebelles ont été séquestrées ou vendues à l'encan.Pris de maladies graves et sen- tant les approches de la mort, ils se font porter dans les forêts ou les landes écartées, ou au moins dans une demeure étrangère, pour y recevoir le baptême et expirer en pèlerins, en errants.
Beaucoup, parmi les plus pauvres, occupent leurs loisirs à l'étude de laThora etduTalmud.
Dans leur office du jeudi saint, ils demeurent la bouche ouverte, attendant que les anges, les seuls ministres qui soient restés à Dieu, ebony milf skjult viennent les abreuver d'un calice invisible.En voici deux exemples.Ces privilégiés, on ne saurait dire qu'ils jouissent des droits nécessaires au libre exercice de leur culte.C'est la passion du Russe à extirper de ses provinces occiden- tales le catholicisme qui, de la Pologne à demi sceptique colonies de mennoniles ou anabaptistes.Telle est la dernière conséquence du schisme, tel est recueil où viennent échouer les sans-prêtres : plus de ma- riage, partant plus de famille, plus de société.Cela explique la politique confessionnelle de la Russie.Ils surprennent le consentement de leurs victimes par d'équivoques formules, ne révélant à leurs confiants pro- sélytes le dernier mot de leur doctrine que lorsqu'il est trop tard pour se dérober à leur couteau.En tout pays, un tel changement eût jeté un grand trouble; en aucun la perturbation ne pouvait être plus grave qu'en Russie, où la prière, accompagnée d'inclinaisons de corps et de signes de croix répétés, a une sorte de rite matériel.On ne permettrait pas au clergé catholique romain trick japansk spy cam sex d'ouvrir école contre école.Nous en avons assez dit pour montrer que, sous des ressemblances exté- rieures, il y a, le plus souvent, entre l'Église gréco- russe et rilise latine, des différences importantes, au point de vue moral comme au point de vue politique.


[L_RANDNUM-10-999]